L’actualité de l’OAMP Le cours à l’Observatoire
Historique de Marseille
liens
Mis à jour
le 11/09/16
 Formulaire
 

La seconde colonne décrit la signification des variables utilisées dans la formule de la troisième colonne. Si rien n’est indiqué, la signification des variables doit être recherchée au-dessus (décrite dans une formule précédente). Si une variable change de signification, la nouvelle est donnée.

descriptionvaliditéparamètresformule
Force gravitationnelle f : force exercée ; G : constante de la gravitation ;
M et m : masses des deux corps ; r : distance entre les deux corps
f = - G M m / r2
Excentricité d’une ellipse en fonction des deux demi-axes a : demi grand axe ; b : demi petit axe ; e : exentricitée2 = (a2 - b2) / a2
  c : demi distance focalee = c / a
   a2 = b2 + c2
Distance périhélique (distance de la planète au Soleil au périhélie)   a (1 - e)
Distance aphélique (distance de la planète au Soleil au périhélie)  a (1 + e)
Vitesse d’une planète sur son orbite v : vitesse ; r : rayon-vecteur ; M : masse du Soleil ;
m : masse de la planète
v2 = G (M + m) (2/r - 1/a)
Vitesse au périhélie  v2 = [G (M + m) / a] × (1 + e) / (1 - e)
Vitesse à l’aphélie  v2 = [G (M + m) / a] × (1 - e) / (1 + e)
Position de la planète sur son orbite u : anomalie excentrique ; n : moyen mouvement ; t : tempsu - e sin u = n t
idem v : anomalie vraietan (u / 2) = sqrt((1 - e) / (1 + e)) tan (v / 2)
Energie reçue du Soleil / celle reçue sur Terre 

Ep : énergie reçue par la planète ; Ep : énergie reçue par la Terre
dT : distance Terre-Soleil ; dp : distance Planète-Soleil

Ep = ET (dT / dp)2
Loi de Stefan-Boltzman  W = σ T4
loi de Pogson relation entre la magnitude absolue et la luminosité d’une étoileM = - 2,5 log L + cste
  relation de définition de la magnitude absoluem - M = 5 log d - 5
valeur de l’année-lumière  1 AL = 1013 km
intervalle de masse des étoiles  0,08 M < M* < 120 M
intervalle de masse des naines brunes  0,01 M < M* < 0,08 M
intervalle de masse des planètes  M* < 0,01 M
intervalle de luminosité des étoiles  0,005 L < L* < 900.000 L
intervalle de rayon des étoiles  0,02 R < R* < 1.100 R
intervalle de température effective des étoiles  2.000 K < Teff < 150.000 K
température effective d’une étoile  Teff = (L / 4 π σ R2)1/4
3me loi de Kepler M et m : masses de l’étoile et de la planètea3 / T2 = G (M + m) / 4 π2)
Opacité d’un gaz ρ : masse volumique du gaz ; T : température du gaz.κ = κ0 ρ / T3,5
Loi de Wien T : température en Kelvins ; λm longueur d’onde du maximum en micromètres.λm = 2.898 / T K μm-1
    
conversion énergie-température  1 eV = 11.600 K
Décalage spectral pour un objet proche λ est la longueur d’onde ; v la vitesse ; c la célérité de la lumière.z = Δλ / λ = v / c
Température du fond de rayonnement cosmique depuis le Big Bang T0 est la température actuelle, 2,7 K ; T est la température au temps correspondant à z.T = T0 (1 + z)

---=OO=---