L’actualité du LAM Le cours à l’Observatoire
Historique de Marseille
liens
Mis à jour
le 18/08/17
 Fiches : les figures d’albédo
 
 Bonne Année !

 

 

 

L’observation des planètes s’est faite au télescope avant l’exploration spatiale. L’image de Mars, au plus près, ne dépasse pas 25,6" d’arc. Il est très difficile, dans ces conditions, de distinguer des détails précis à la surface de la planète, le pouvoir séparateur d’un télescope au sol étant de l’ordre de la seconde. De plus, on ne voit pas de relief, car 2 ou 3.000 m de plus ou de moins, quand on se trouve à 70 millions de km, ne changent vraiment rien.

Il ne reste à observer que quelques différences de coloration ou de brillance, concernant des zones assez vastes à la surface de la planète. Plus précisément, le sol, selon ses propriétés physiques ou chimiques et sa granulométrie, renvoie plus ou moins de lumière. On peut parler, comme pour une planète dans son ensemble, de l’albédo du sol.

Les seuls détails observables ainsi sont donc des figures d’albédo (albedo features).

Par suite, les astronomes ont donné des noms aux taches permanentes. Mais aujourd’hui, des sondes explorent les planètes de près, donnant une résolution infiniment plus précise. Sur les photos qu’on obtient ainsi, on voit des détails très fins, et des zones plus vastes de coloration variée. Le jeu consiste à repérer les anciennes zones, qui ont un nom, pour les associer aux nouvelles bien plus précises. Ce jeu-là n’est pas facile, et n’a pas toujours de solution bien précise.

Prenons l’exemple, sur Mars, de la zone nommée autrefois Nix Olympica (neiges de l’Olympe). Cette partie de Mars a reçu ce nom parce que sa couleur changeait selon la saison, de rouge en été à blanc en hiver. On a alors pensé qu’il y avait là une zone qui se couvrait de neige en hiver, probablement une montagne, d’où le nom.

Mais les images récentes montrent, à cet emplacement, le plus beau volcan du système solaire. Et ce qu’on avait pris pour de la neige est en fait un immense nuage qui s’accroche au sommet. Dans ces conditions, conserver le nom ancien n’aurait pas beaucoup de sens, mais en mettre un sans aucun lien avec lui non plus. Les astronomes ont donc choisi une solution médiane, qui consiste à conserver la seconde partie du nom (Olympica), et à l’adapter à une montagne. C’est ainsi que Nix Olympica est devenu Olympus Mons, perdant la référence à la neige, et gagnant celle à une montagne.

La pauvreté de la résolution télescopique n’a pas permis de créer de nombreux noms, et seuls les principaux détails de surface ont été désignés. Le problème d’association ne se pose donc pas pour beaucoup de noms. Il a fallu ensuite en créer de nouveaux.

La convention prise a été de construire les noms en deux parties : la première donne le nom particulier de la structure observée, et la seconde son type géologique. Le type porte un nom latin. Olympus Mons en est un exemple : Olympus est le nom particulier, et Mons indique qu’il s’agit d’une montagne.

Nous allons décrire ci-dessous les noms des divers types géologiques que l’on observe sur les planètes ou satellites du système solaire. Certaines se voient sur toutes les planètes, d’autres n’ont jamais été observées que sur une seule d’entre elles. C’est le cas par exemple des coronæ, que l’on a découvertes sur Vénus et jamais observées ailleurs. Par contre, les cratères d’impacts se trouvent absolument sur tous les objets du système solaire (à moins que leur surface soit vraiment très jeune, et que les traces aient été effacées).

Signification des noms géologiques
singulierplurieldéfinitionabbrév.
catenacatenaeChaîne de cratères (cratères secondaires par exemple). Mais aussi tubes de lave effondrés.CA
cavuscaviCreux, dépression irrégulière, aux bords raides, qui ne ressemblent pas à des cratères d’impact.CB
chaos Zone de terrain chaotique, désordonnée. Chaos en grec signifie vide, sans bornes.CH
chasmachasmataDépression allongée et profonde, aux bords pentus ; canyon.CM
colliscollesPetites collines, éminences.CO
coronacoronaeStructure ovoïde.CR
cratercratersDépression circulaire.AA
dorsumdorsaCrête (dos d’un animal).DO
eruptive center Centre volcanique en activité sur Io.ER
faculafaculaeTache brillanteFA
farrumfarraStructure en forme de crêpe, ou ligne de telles structures.FR
flexusflexusCrête courbe et basse en forme de coquille St Jacques.FE
fluctusfluctusTerrain formé par l’écoulement d’un flot.FL
fossafossaeFossé, tranchée, chenal. Dépression peu profonde, longue et étroite. Sur Mars, les fossæ sont isolées ou en groupe.FO
labeslabesGlissement de terrain. Abondants sur les pentes de Valles Marineris.LA
labyrinthus Complexe de vallées ou de canyons qui se croisent. Spécialement sur Mars.LB
lacus (1) Lac ; petite plaine.LC
large ringed feature Figure circulaire.LG
lenticulalenticulaePetite tache sombre sur Europe.LE
linealineaeTrace brillante ou sombre, rectiligne ou courbe.LI
maculamaculaeTache sombre, éventuellement irrégulière.MA
mare (1) Mer ; grande plaine circulaire.ME
mensamensae(table) petit plateau bordé de falaises. Semblables aux mesa d’Amérique (même racine).MN
monsmontesMontagne. C’est un terme fourre-tout.MO
oceanus (1) Grande zone sombre sur la Lune.OC
palus (1) Marais ; petite plaine.PA
paterapateraeCratère irrégulier, ou complexe avec bords en forme de coquille, qui ne ressemble pas à un cratère d’impact.PE
planitiaplanitiæPlaine basse, lisse, pratiquement sans défauts.PL
planumplanaPlateau, ou plaine élevée. L’élévation distingue de Planitia.PM
plume  PU
promontorium (1) Cap ; promontoire.PR
regioregionesGrande zone différenciée de ses voisines par sa couleur ou sa brillance.RE
reticulumreticulaMotif réticulé sur Vénus.RT
rima (1)rimaeFissure.RI
rupesrupesFalaise, escarpement, paroi rocheuse, à-pic. L’allure générale est linéaire.RU
scopulusscopuliEscarpement irrégulier ou lobé. Semblable à Rupes, mais non linéaire, irrégulier.SC
sinus Baie ; petite plaine.SI
sulcussulciSillons ou fossés, et chaîne de montagnes quasi-parallèles, donnant l’allure d’un tapis plissé.SU
terra Grande masse de terrain.TA
tesseratesseraeTerrain très fracturé, en forme de tuiles, ou polygonal.TE
tholustholi(Dôme, coupole) petite montagne en dôme, isolée.TH
undaundae(Onde, vague) terrain ondulé, dunes.UN
vallisvallesVallée.VA
vastitas (de vasto, vide) Grande plaine.VS

(1) Utilisé seulement pour la Lune.

Ares est le nom latin de Mars, Kasei son nom japonais, et Ma’adim son nom hébreu.

---=OO=---