L’actualité du LAM Le cours à l’Observatoire
Historique de Marseille
liens
Mis à jour
le 18/08/17
 Alphabet grec
 
 Bonne Année !

 

 

L’alphabet grec est très utilisé en mathématiques, en astronomie et en physique. Ci-dessous, les noms des lettres et les glyphes associés.



nomminusculemajuscule
AlphaαΑ
BétaβΒ
GammaγΓ
DeltaδΔ
EpsilonεΕ
ZétaζΖ
EtaηΗ
Thétaθ, ϑΘ
IotaιΙ
KappaκΚ
LambdaλΛ
MuμΜ
 
nomminusculemajuscule
NuνΝ
XiξΞ
OmicronοΟ
Piπ, ϖΠ
RhôρΡ
SigmaσΣ
TauτΤ
Upsilonυ, ϒΥ
PhiφΦ
KhiχΧ
PsiψΨ
OmégaωΩ

 

Les lettres grecques et latines ont quelques utilisations coutumières en science. Leur interprétation dépend du domaine concerné, c’est-à-dire du contexte dans lequel elles se placent. Mais certains auteurs ne les suivent pas strictement, aussi les informatrions ci-dessous ne sont-elles qu’indicatives.

Souvent, le symbole utilisé pour représenter une variable est simplement l’initiale du nom de la variable : H ou h pour hauteur, V ou v pour volume, mais aussi pour vitesse… Mais il y a quelques lettres dont l’usage est réservé à certains emplois, sans aucune logique. Par exemple, la lettre θ est très souvent utilisée pour désigner un angle, dans de nombreux domaines.

La liste ci-dessous, non exhaustive, indique dans quel domaine l’interprétation est pertinente. Elle se limite aux interprétations relatives au cours, séparées selon les lettres grecques d’abord, et latines ensuite :


nomdomaineutilisation
α physiqueLa particule alpha désigne le noyau de l’hélium 4.
La radioactivité alpha est l’émission d’une particule alpha par un noyau lourd. Ces particules constituent le rayonnement α. C’est l’interaction forte qui la produit.
astronomieDésigne l’étoile la plus brillante de chaque constellation. Ex. α Ori, étoile la plus brillante de la constellation d’Orion.
α représente l’ascension droite, l’une des deux coordonnées équatoriales.
physique des particulesConstante de structure fine α = 1/137.
mathématiques, physiqueAngle, sans précision particulière.
βastronomieDésigne la seconde étoile d’une constellation, par ordre d’éclat décroissant. De manière générale, on associe aux principales étoiles d’une constellation une lettre grecque dans l’ordre alphabétique, et dans l’ordre d’éclat décroissant.
physique nucléaireRayonnement β, émission de leptons par désintégration due à l’interaction faible.
mathématiques, physiqueAngle, sans précision particulière.
Γphysique des particulesLargeur à mi-hauteur d’une raie de résonance.
γmécaniqueDésigne une accélération. On utilise aussi la lettre latine a.
électromagnétismeSymbole du photon, particule d’interaction électromagnétique, ou grain de lumière.
relativité restreinteFacteur de Lorentz, fonction de la vitesse, qui représente les corrections relativistes dans de nombreuses formules.
Physique nucléaireRayonnement γ, émission de photons par des désintégrations nucléaires. Produite par l’interaction électromagnétique.
Δmathématiques, physiqueReprésente une différence, par extension une erreur : Δx = x1 - x0.
physique nucléaireFamille de baryons d’isospin 3/2.
δphysiqueNotation de la seconde coordonnée équatoriale, elle représente la déclinaison.
εmathématiquesCette lettre est utilisée pour désigner une quantité considérée comme très petite, très proche de 0.
physiqueε0 est la permitivité du vide, en électrostatique. C’est la constante qui intervient dans l’expression de la force qu’une charge électrique exerce sur une autre. On la nomme aussi constante diélectrique.
ηphysiqueη0 est un méson formé de paires quark-antiquark u, d et s.
θmathématiquesθ indique un angle en géométrie. En particulier dans les référentiels sphériques (r, θ, z) et (r, θ, φ).
physiqueθ indique parfois une température.
κastronomieκ est le coefficient d’opacité d’une atmosphère stellaire. C’est lui qui indique la proportion d’énergie venant du centre de l’étoile, et qui est absorbée pour chauffer la couche traversée.
ΛcosmologieΛ est la fameuse constante cosmologique, qui représente une répulsion, s’opposant à l’attraction de la gravité.
λphysiqueλ représente souvent une longueur d’onde, par exemple pour définir les raies spectrales : Hα est à λ = 656,3 nm.
physique nucléaireλ est la constante de décroissance radioactive. C’est la proportion d’atomes qui se désintègrent par unité de temps.
μphysiqueμ est, dans la notation des unités, le préfixe micro, qui représente le millionième. Exemple : 3 μm signifie 3 micro-mètres, c’est-à-dire 3 millionièmes de mètre. μ tout seul signifiait autrefois micron. Il est remplacé aujourd’hui par micromètre μm.
μ0 est la perméabilité magnétique. Elle mesure la capacité d’un matériau à absorber les lignes de champ magnétique (les diamagnétiques repoussent les lignes, les ferromagnétiques les concentrent).
La particule μ, ou muon, possède toutes les mêmes propriétés que l’électron, sauf sa masse qui est 207 fois plus élevée.
νphysiqueLettre utilisée pour noter la fréquence d’une onde.
Dénomination des neutrinos : νe, neutrino électronique ; νμ, neutrino muonique ; ντ, neutrino du τ.
ΠmathématiquesLe symbole Π majuscule, placé avant une expression, indique qu’il faut faire le produit de tous les termes. Le premier indice est noté en-dessous, le dernier au-dessus.
πmathématiquesLe rapport de la circonférence au diamètre d’un cercle. π = 3,141592653589…
physique nucléaireMéson π, ou pion.
ρthermodynamiqueMasse volumique d’un corps.
électromagnétismeCharge électrique volumique (part unité de volume).
physique des particulesMéson ρ, combinaison de paires uu′ et dd′ (où ′ désigne l’antiquark).
Σmathématiques, physiqueSymbole de sommation. Tous les termes de l’expression qui suit doivent être additionnés, l’indice du premier est placé en-dessous de Π, l’indice du dernier au-dessus. N.B. la notation d’Einstein supprime le symbole Σ pour alléger la notation.
σthermodynamiqueConstante de Stefan. Elle est le coefficient de proportionalité dans la loi de Stefan-Boltzmann : P = σ T4.
physique nucléaireSection efficace d’une particule, lorsqu’elle est projetée sur une autre. Analogue de la surface d’une cible.
τphysique nucléaireLepton τ. Toutes ses propriétés sont les mêmes que celles de l’électron, sauf sa masse qui est 3.500 fois plus élevée. On le nomme rarement tauon.
physique des particulesDurée de vie moyenne d’une particule instable.
relativitéTemps propre d’un corps en mouvement par rapport au référentiel du laboratoire, par opposition au temps mesuré dans le laboratoire.
ϒphysiqueMéson contenant un quark b, ayant joué un grand rôle dans l’acceptation de la théorie des quarks.
ΦastrophysiquePotentiel gravitationnel.
physiqueEn parlant d’onde, φ représente la phase.
φmathématiques Désigne le nombre d’or, qui donne les proportions idéales d’un rectangle.
physiqueTroisième coordonnée sphérique (r, θ, φ). Plus généralement, désigne un angle dans des contextes divers.
Ψmécanique quantiqueSymbole de la fonction d’onde, solution de l’équation de Schrödinger.
physique des particulesJ/Ψ est une particule formée d’une paire quark-antiquark c. Le nom double vient de la découverte simultanée par deux équipes, qui ont donné deux noms différents…
Ωphysique des particulesBaryon (hypéron), formé de trois quarks. La découverte de Ω- a joué un grand rôle dans l’acceptation de la théorie des quarks.
ωphysiquePulsation, dans la théorie des ondes.
physique des particulesMéson, combinaison de paires quark-antiquarks uu′ et dd′.

 

Alphabet latin

Les lettres mentionnées par (flèche) désignant des vecteurs sont en général notéees avec une flèche au-dessus.

nomdomaineutilisation
Aphysique nucléaireNombre de masse d’un noyau atomique (A = Z + N).
amécaniqueAccélération (remplace souvent γ).
BélectromagnétismeInduction magnétique (c’est un vecteur).
bphysique des particulesAbréviation du quark bottom, de la troisième famille de leptons.
cphysiqueCélérité de la lumière.
physique des particulesAbréviation du quark charmed (charmé), de la deuxième famille de leptons.
dphysiqueDistance, diamètre.
physique des particulesAbréviation du quark down, de la première famille de leptons.
EphysiqueEnergie.
électromagnétismeVecteur (flèche) champ électrique.
ephysiqueCharge de l’électron. On note en général e-, ou e+ pour le positron.
mathématiquesBase de la fonction exponentielle : e = 2,7 18 28 18 28 45 90 45 23 53…
FmécaniqueForce.
astrophysiqueFlux d’énergie. Energie sortant de l’étoile, par radiation ou par convection.
GmécaniqueConstante de la gravitation universelle.
gphysique des particulesSymbole du gluon.
mécaniqueGravité à la surface de la terre. Elle est souvent utilisée comme unité d’accélération.
HmécaniqueHauteur.
thermodynamiqueEntalpie. L’entalpie est une fonction d’état.
hmécanique quantiqueConstante de Planck.
Imécanique quantique,
physique des particules
Isospin d’une particule. L’isospin distingue les protons des neutrons.
imathématiques, mécaniqueVecteur (flèche) de base d’un référentiel, sur l’axe des x.
Jmécanique quantique,
physique des particules
Spin d’une particule.
jmathématiques, mécaniqueVecteur (flèche) de base d’un référentiel, sur l’axe des y.
électromagnétismeVecteur (flèche) densité de courant électrique.
Kphysique des particulesMéson contenant un quark étrange s.
kmathématiques, mécaniqueVecteur (flèche) de base d’un référentiel, sur l’axe des z.
thermodynamiquekB est la constante de Boltzmann.
L, lphysique, mathématiquesLongueur.
Lphysique des particulesMoment cinétique d’une particule.
M, mphysiqueMasse.
MastronomieMagnitude absolue d’une étoile, celle qu’elle montrerait si elle était à 10 parsecs.
mastronomieMagnitude apparente d’une étoile, tenant compte de sa distance.
physiqueSymbole du mètre, unité de longueur.
Nphysique nucléaireNombre de neutrons dans un noyau atomique. Voir A et Z.
physique des particulesFamille de baryons d’isospin 1/2 et de spin demi-entier (1/2 ou 3/2).
thermodynamiqueNombre d’Avogadro. On utilise souvent une police fantaisie :
nphysique des particulesSymbole du Neutron.
o-Par risque de confusion avec 0, la lettre O n’est pratiquement jamais utilisée.
PthermodynamiqueSymbole de pression.
pphysique des particulesSymbole du proton.
mécaniqueImpulsion (produit de la masse par la vitesse). Anciennement nommée quantité de mouvement.
QthermodynamiqueQuantité de chaleur.
astronomieDistance aphélique : distance d’une planète au Soleil lorsqu’elle est à l’aphélie de son orbite. Si a est le demi grand axe de l’orbite et e son excentricité, Q = a (1 + e). Voir q.
qélectromagnétismeCharge électrique d’un corps.
astronomieDistance périhélique : distance d’une planète au Soleil lorsqu’elle est au périhélie de son orbite. Si a est le demi grand axe de l’orbite et e son excentricité, q = a (1 - e). Voir Q.
mécanique quantiqueSymbole générique des quarks.
R, rphysiqueRayon d’un cercle, d’un corps céleste.
RthermodynamiqueConstante des gaz parfaits.
SphysiqueSection ou surface.
thermodynamiqueEntropie.
sphysique des particulesSymbole du quark strange, de la deuxième famille de leptons.
TphysiqueTempérature.
tphysiqueTemps.
physique des particulesSymbole du quark top, de la troisième famille de leptons.
UthermodynamiqueEnergie interne d’un système isolé.
uphysique des particulesAbréviation du quark up, de la première famille de leptons.
mécanique, relativitéVecteur unitaire (flèche), lorsqu’on ne considère qu’un seul axe.
Vélectromagnétisme, mécaniquePotentiel.
mathématiques, mécanique, relativitéVitesse.
vphysiqueVitesse. Rarement potentiel.
Wphysique des particulesDeux des trois bosons d’interaction faible, W+ de charge +e et W- de charge -e (le troisième est le Z).
mécanique, thermodynamiqueTravail.
XphysiqueRayons X, lumière de haute énergie.
astrophysiqueAbondance relative d’un gaz (nuage ou étoile), en hydrogène.
xphysique, relativitéPremière des trois variables dans un référentiel orthonormé (les deux autres sont y et z).
YastrophysiqueAbondance relative d’un gaz (nuage ou étoile), en hélium.
yphysique, relativitéSeconde des trois variables dans un référentiel orthonormé (les deux autres sont x et z).
Zphysique nucléaireNuméro atomique = nombre de protons dans un noyau atomique.
astrophysiqueAbondance relative d’un gaz (nuage ou étoile), en métaux (éléments plus lourds que l’hélium).
physique des particulesL’un des trois bosons d’interaction faible. Il n’a pas de charge électrique (les deux autres sont les deux W).
zphysique, relativitéTroisième des trois variables dans un référentiel orthonormé(les deux autres sont x et y).

---=OO=---